Le 28 janvier 2016

Teads : une étude mondiale pour comprendre les motivations des internautes qui bloquent les publicités

Web

Vous êtes sur YouTube, votre podcasteur préféré vient de sortir une toute nouvelle vidéo que vous mourrez d’envie de dévorer, vous cliquez… Et là, surprise ! Pré-roll de 20 secondes qu’on ne peut bien évidemment pas passer, que YouTube vous colle en pleine poire. Alors vous installez un adblocker et vous entrez dans l’échantillon de Teads qui vient de sortir une étude mondiale pour comprendre les motivations des internautes qui bloquent les publicités. 

Teads_etude_ad_blocker

En France, 80 % des utilisateurs pourraient reconsidérer l’idée d’installer ad blocker s’ils avaient le choix d’ignorer la publicité ou de la fermer.

Cette information est primordiale, elle sous entend l’idée que si la publicité en ligne est tant controversée, c’est parce qu’elle est trop intrusive. Une information qui est confirmée tout au long de l’étude puisque :

– Les publicités intrusives sont la première cause d’installation dad blocker pour 70 % des internautes.

– 61% des utilisateurs d’ad blockers pourraient envisager de mettre sur liste blanche un site qui a de la valeur à leurs yeux

– 2/3 des internautes considèrent que la publicité sur mobile est plus intrusive que sur ordinateur

– 2/3 des utilisateurs ont déjà été découragés de revenir sur un site dont les publicités étaient trop gênantes

– Plus d’une personne sur 2 (56%) pourrait reconsidérer le fait d’installer un ad blocker s’ils avaient la possibilité de skipper une vidéo dès la première seconde

L’étude a été réalisée auprès de 10 000 internautes par Research Now dans 9 pays (US, UK, France, Italie, Allemagne, Espagne, Brésil, Mexique et Argentine). On apprend également au cours de l’étude que donner le choix à l’utilisateur de regarder une publicité vidéo réduit sa motivation à bloquer les publicités. 84% des internautes interrogés sont d’accord avec cette affirmation.

Et en France ?

Formats forcés : 71% des personnes interrogées perçoivent les formats publicitaires forcés comme les plus incitatifs à installer un ad blocker. Sans surprise, le pop-up publicitaire est le format le plus rejeté: 76 % des utilisateurs d’ad blockers filtrent ce type de publicités.

Le pré-roll est le format vidéo le plus intrusif : les publicités vidéo natives au sein d’un article offrent aux utilisateurs une expérience jugée moins intrusive (plus d’une personne sur 2 sur desktop considère le pré-roll comme intrusif contre 21% pour une vidéo native au sein d’un article)

Motivations à installer un ad blocker : 70 % des personnes interrogées ont installé un ad blocker pour pallier au ralentissement du surf, suivi de près par ceux qui estiment qu’il y a trop de publicités ( 66%) et par ceux qui considèrent les publicités comme interruptives ou ennuyeuses (65%)

  • –  Pouvoir du choix : 80 % des gens reconsidèreraient l’idée d’installer un bloqueur de publicités s’ils avaient le choix d’ignorer la publicité ou de la fermer.
  • –  Bouche à oreille : 42 % des gens ayant installé un ad blocker sur un téléphone portable ou un desktop en ont découvert l’existence par le biais de leurs connaissances.

Des utilisateurs encore plus réfracteurs sur mobile : 70% des installateurs d’ad blockers sur mobile estiment que les publicités sont plus intrusives sur cet écran.

On sait ce qu’il nous reste à faire… 

Merci Teads pour cette étude des plus intéressantes !

Teads_ad_blocker_etude_2 Teads_ad_blocker_etude_7 Teads_ad_blocker_etude_5 Teads_ad_blocker_etude_6 Teads_ad_blocker_etude_4Teads_ad_blocker_etude_2

 

L'actualité

À lire également

Le 6 octobre 2021

Balenciaga X The Simpsons

Alors que la Fashion week de Paris bat son plein. Balenciaga, c’est associé aux créateurs de la série The Simpsons...