fbpx


Le 6 août 2017

Algorithme Facebook : Stop aux pages lentes !

L’algorithme Facebook va de nouveau sévir ! Dans sa guerre menée contre les fake news et les contenus jugés “Putaclics”, Facebook prévoit d’instaurer prochainement une nouvelle façon de juger la pertinence de ses posts publiés : basée sur le temps de chargement des liens externes et la connexion internet de ses utilisateurs. 

Facebook continue de titiller les éditeurs de sites web. Après l’annonce de la création d’un Paywall pour les articles instantanés et la fin de la personnalisation des liens d’aperçus dans le cadre de carrousel, le géant du réseau social prévoit de pénaliser le reach des pages renvoyant vers des sites web au chargement lent.

Concrètement, comment l’algorithme Facebook va procéder ?

À l’instar de Google qui, dans sa page de résultats, met en avant les sites web qui chargent le plus rapidement, Facebook va adopter une mesure similaire concernant les posts susceptibles d’apparaître en premiers dans les fil d’actualité des utilisateurs. L’idée est plutôt simple : si un post Facebook renvoie vers un site au temps de chargement trop long, ce post n’apparaîtra pas en priorité dans les newsfeed. Ce qui peut poser d’importants problèmes de reach pour les pages de marques dont le site web n’est pas optimisé (design non-responsive, images non-compressées, présence abusive de publicités…).

Mais ce n’est pas le seul paramètre sur lequel l’algorithme Facebook va se baser pour déterminer la bonne position d’un post dans les timelines.

L’algorithme Facebook va également tenir compte de la connexion internet de l’utilisateur

La connexion internet est le deuxième facteur sur lequel l’algorithme Facebook va se baser pour juger la pertinence des posts présentés aux utilisateurs. Par exemple, oublier les posts vidéos ou les posts relayant une page web complexe si un utilisateur est localisé dans une zone avec un accès à la 3G/4G/Wi-fi très restreint. Dans ce cas présent, un utilisateur sera plutôt exposé à des posts simples, de type statuts ou photos, sans temps de chargement trop important.

Mais pourquoi l’algorithme Facebook effectue cette nouvelle mise à jour ?

On peut considérer que cette mise à jour est un moyen pour inciter à étendre et généraliser l’utilisation des Instants Articles qui, nous le savons, sont chouchoutés et avantagés par Facebook en termes de reach. Par ailleurs, Mark Zuckerberg et les études menées sur l’utilisation de Facebook affirment que plus de 40% des utilisateurs abandonnent leur navigation si une page web met plus de 3 secondes à charger.

Partant de ce constat, offrir une disposition encore plus personnalisée et basée sur deux paramètres majeurs (caractéristiques de la page web + connexion utilisateur) propres à chaque utilisateur paraît somme toute être une bonne idée.

Source : Siècle Digital, Blog Facebook

L'actualité

À lire également

Le 6 octobre 2021

Balenciaga X The Simpsons

Alors que la Fashion week de Paris bat son plein. Balenciaga, c’est associé aux créateurs de la série The Simpsons...