Les marques nous posent souvent la question de l’utilité d’une présence sur Instagram. Puisque ce réseau vient de passer premier réseau mobile devant Foursquare, il était temps de faire un point.

Voici quelques chiffres :

– 15 millions d’utilisateurs actuellement.
– + 2 millions d’inscrits sur le mois de novembre
– disponible uniquement sur iPhone
– 1er plateforme sociale mobile (devant Foursquare)
– le réseau est composé de +60% de femmes
– 60 photos postées chaque seconde
– système d’abonnement (type Followers sur twitter)
– nombreuses API ouvertes et disponibles pour partager et diffuser vos photos sur d’autres réseaux (Facebook, Twitter et blog…)

Imaginez le potentiel lorsque cette plateforme sera disponible sur Android, BlackBerry ou le web.

Aux Etats Unis, des marques comme Levi’s (brésil) ou Redbull ont vite compris l’utilité d’avoir un réseau propre. Levi’s compte déjà une communauté importante et se sert de ce service pour diffuser ses propres photos (Shooting produits et backstage). Redbull compte 27 000 abonnées alors que Starbucks, 18 000. Les marques de luxe ne sont pas en reste puisque Burberry (33 000 abonnées) et Gucci ont aussi leur propre compte.

La principale réticence des marques Françaises résident dans la compréhension des plateformes mobiles, le manque de stratégie propre à ces nouveaux canaux d’informations et le manque de ROI (qui dans un temps de crise fait office d’indicateur décisionnel).

Il existe pourtant une raison simple d’utiliser Instagram : son espace de partage. Ainsi les marques peuvent utiliser cet espace comme un lieu d’échange professionnel (les commerciaux partagent les photos des visites en magasin) et social (les consommateurs partagent leur passion pour une marque, organisation de jeu concours, et avant-première…).
Pour pousser la stratégie un peu plus en amont, Instagram permettrait aussi aux marques françaises de se démarquer. Puisque le nombre d’abonnés est encore peu élevé, il est plus facile d’atteindre le podium. N’oubliez pas l’adage du premier arrivé, premier servi?

Et vous, avez-vous déjà planifié votre stratégie réseau mobile pour 2012 ?