On peut distinguer plusieurs degrés de fakes news, mais les plus dangereuses sont celles pouvant avoir une incidence majeure sur l’opinion publique. Le nouvel algorithme de Facebook permettra bientôt de plus facilement repérer ces désinformations. 

Facebook est la plateforme idéale pour diffuser ses fakes news : 1 like par-ci, 1 partage par-là, et ce sont rapidement des milliers de personnes qui se retrouvent touchées par une information erronée. Certaines font germer le doute dans l’esprit des communautés, mais d’autres, bien construites, passent souvent pour des informations incontestables que beaucoup n’auront pas le courage d’aller vérifier en croisant les sources. Alors comment lutter contre ces désinformations qui, même si elles sont souvent bénignes, peuvent parfois avoir des incidences conséquentes et bouleverser un résultat politique ?


Pointé du doigt lorsqu’on le tient pour responsable de la diffusion de désinformations, Facebook annonce aujourd’hui la future mise à jour de ses algorithmes pour remédier à ce problème. Il sera ainsi plus facile de repérer les fake news et de contrer leur diffusion sur la plateforme. L’algorithme pourra en effet corréler le post à des articles similaires, et permettra aux utilisateurs de plus facilement évaluer la crédibilité de l’article qu’ils ont sous les yeux. L’outil ne permet donc pas d’enrayer la propagation de canulars en soi. La confiance attribuée à l’information et la décision de partager l’article ou non reste toujours entre les mains du lecteur.

Même si ce nouvel outil permet surtout de dédouaner Facebook de sa position de facilitateur de diffusion de fake news, il apporte néanmoins davantage de crédit à l’information diffusée sur sa plateforme. Une étape supplémentaire qui élève un peu plus Facebook vers la place de média officiel sur le net, diffuseur d’articles fiables et sûrs.

Sources photos : BBC, France 24
Source : Gizmodo