Il y a quelques semaines, Facebook a annoncé le changement de son algorithme dans le but d’offrir aux utilisateurs une expérience plus qualitative sur le réseau. Qu’est-ce que cela implique donc pour les marques ?

mohamed_hassan / Pixabay

Dans un post Facebook daté du 12 janvier, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, expliquait notamment que ce nouvel algorithme donnerait la priorité aux publications générants des interactions de qualité et particulièrement dans le cercle familial et amical.
Bien évidemment, cette annonce a pu être source d’inquiétude pour nos marques, dont certaines avaient déjà été impactées par une baisse drastique du reach sur leur page.

Afin de gérer au mieux ces nouveaux changements dans la gestion de vos pages, voici quelques infos et enseignements à retenir sur comment fonctionne ce nouvel algorithme.

 

Comment Facebook choisi-t-il les posts à afficher sur votre feed ?


L’algorithme s’articule autour de 4 items :

  • Inventory (les contenus disponibles)
  • Signals (l’intérêt pour le contenu)
  • Predictions (l’intérêt pour la personne)
  • Le score global

Les “Signals” sont les clés principales sur lesquelles les marques peuvent se concentrer pour espérer voir leur contenu diffusé au plus grand nombre.
Auparavant, les “signals” choisi par Facebook pour trier les contenus étaient les suivants : le temps moyens passé sur un contenu, le nombre de personnes partageant le contenu sur Messenger, les discussions sous une vidéo, l’engagement sur le post, l’heure de posting, le type de post, le niveau d’information du post et l’engagement sur un post de marque partagé par un ami.

Désormais, Facebook va surtout se concentrer sur ces “signals” là : le nombre de personnes partageant le contenu sur Messenger, les discussions sous une vidéo et l’engagement sur un post de marque partagé par un ami.
Ce choix vient évidemment nourrir la volonté de Facebook de privilégier les contenus pouvant avoir du sens pour les communautés et augmenter les interactions avec les personnes qui leurs sont proches, plus qu’avec les pages.

 

Comment Facebook distingue-t-il les interactions de qualités, des autres ?


Facebook se concentre sur les interactions actives (partages, commentaires, réactions), plutôt que les conversations passives (clics, vues et survol de post) .

Les commentaires :

C’est le principal item du nouvel algorithme Facebook.
Adam Mosseri, Head of News Feed, écrivait en janvier dans un communiqué de presse : “Page posts that generate conversation between people will show higher in News Feed. For example, live videos often lead to discussion among viewers on Facebook–in fact, live videos on average get six times as many interactions as regular videos”

Facebook rappelle tout de même qu’il ne faut pas confondre engagement naturel et “l’engagement bait”,autrement dit l’incitation à une forme d’engagement factice interdite sur le réseau.

Les partages :

Facebook différencie 2 types de partages :

  • Les partages dans Messenger
  • L’engagement sur le partage d’un post de marque par un ami

Encore une fois, Facebook privilégie ici les posts engendrant des conversations entre amis.

Les réactions :

Moins importantes que les partages ou les commentaires, les réactions restent un moyen privilégié pour Facebook d’attester de la qualité d’un post pour les communautés et leur cercle d’amis.

 

Quelles stratégies adopter pour rendre son contenu plus visible des communautés ?


Comme nous l’avons vu précédemment, les marques doivent donc maintenant se concentrer sur la production de contenus pertinents et de valeur pour les communautés.

Pour cela, il s’agira de se tourner vers des contenus créés avant tout pour les gens, émotionnels et engageant, plutôt que pour l’image de marque.
Pour cela, il vous faudra vous interroger sur les motivations de votre audience, ses goûts et ce qui l’intéresse vraiment.

Une autre façon de vous rapprocher de votre audience est de capitaliser sur les groupes privés, que l’on peut relier directement à des pages Facebook. Plus d’un milliard de personnes à travers le monde utilise ces groupes qui sont une occasion unique de créer une communauté active et engagée, dont les membres seront vos premiers et plus fidèles ambassadeurs. Ils vont aussi permettre de générer des conversations entre les membres de votre groupe.

 

Vous l’avez donc compris, quels que soient les moyens que vous souhaiterez mettre en place, l’essentiel, et ce qui devra toujours être au coeur de votre réflexion social media, sera de rassembler vos communautés autour des sujets qui les intéressent profondément et qui les poussent à interagir avec leur cercle d’amis Facebook.

Source.